ACTUALITÉSformation act : en route pour la suède !

Ne plus être stressé(e), ne plus douter de soi, se sentir à l’aise en toutes circonstances sont souvent des souhaits formulés par les personnes que j’accompagne. Le fait de vouloir contrôler ses pensées ou émotions constitue en réalité bien plus le problème que la solution ! C’est ce que j’ai découvert en « passant à l’ACT ».

Neurosciences et pleine conscience au service du changement

ACT – acronyme d’Acceptance and Commitment Training – est une méthode d’accompagnement du changement, scientifiquement validée, combinant neurosciences, pleine conscience et interventions orientées solutions.

Encore peu connue en France, l’ACT s’appuie sur un point de vue nouveau, permettant plus facilement de faire ce qui est important pour soi, malgré les obstacles (notamment intérieurs !) qui inévitablement se présentent.
Souvent, plus les valeurs et enjeux liés à l’action sont importants, plus les barrières sont grandes.

Cette méthodologie favorise la distanciation concernant les freins qui peuvent se présenter (comme la peur d’échouer, les jugements sur soi ou sur les autres, etc.) et la concentration vers ce qui compte vraiment, en développant les facultés d’attention et d’actions focalisées.

Arrêter de lutter contre soi-même : un renversement de perspective…

Rester zen et calme en toutes circonstances, qui n’a pas souhaité cela une fois au moins dans sa vie ? Cet idéal nous vient sûrement du fin de notre culture philosophique occidentale de recherche de sagesse, mais n’en déplaise aux philosophes ou encore plus aux gourous, cet idéal n’est pas de ce monde !

Cessons de nous fixer des objectifs de « cadavres » déclare Russ Harris, psychologue australien, l’un des formateurs ACT les plus connus au monde. Non seulement ce type d’objectif d’être zen en permanence n’est pas réaliste mais la tentative de l’atteindre peut s’avérer très énergivore et tourner en lutte contre soi-même !

Chercher à supprimer ses émotions ne marchent pas…et fréquemment la situation empire. Car pour ne pas ressentir les fameuses émotions désagréables ou pour ne pas penser à ce qui nous cause du stress, nous évitons de nous confronter à ce qui fait réellement problème, c’est-à-dire non pas ce qui se passe à l’intérieur de nous, mais bien à l’extérieur, dans notre environnement, avec nos équipes, etc. Or quand un problème identifié n’est pas traité, ou quand une action importante à mettre en œuvre n’est pas réalisée, que se passe-t-il ? Dans de rares cas, la situation se règle d’elle-même mais le plus souvent, la situation problématique prend de l’ampleur.

Le renversement de perspective est là. Pour lever les barrières (pensées, sentiments, émotions) qui nous empêchent de passer à l’action, il ne faut pas chercher à les supprimer mais plutôt à prendre conscience qu’elles sont là et à se distancier de cette « radio catastrophe » – qui diffuse en permanence sur nos ondes – et passer à l’action !

Formation ACT

En 2018, j’ai progressivement intégré ACT dans tous mes accompagnements. Formée par Benjamin Schoendorff (psychologue canadien) et plus récemment par deux psychologues américains (Kirk Stroshal et Patricia Robinson), j’ai décidé de poursuivre l’aventure et de me perfectionner en assistant à un summer camp intensif d’une semaine qui aura lieu en Suède début septembre… et le tout se fera en anglais.

Je prépare pour 2019 une formation ACT & coaching à Grenoble, à destination des coachs intervenant en organisation.

Si vous êtes intéressé(e) à recevoir le programme dès qu’il sera prêt, contactez-moi